Malversations au CPAS de Tournai : des recommandations deux ans plus tard

Malversations au CPAS de Tournai : des recommandations deux ans plus tard (DH.BE)

Le groupe de travail créé après la découverte de malversations au CPAS de Tournai en 2015 a dévoilé son rapport

Ce rapport était attendu depuis longtemps. Il a été présenté ce lundi soir au conseil Ville-CPAS de Tournai. Et il comporte peu de surprises.

Ce rapport, c’est celui de la task force mise en place en 2015 suite aux malversations financières au CPAS de Tournai révélées en juin de cette même année. Au moins deux millions d’euros ont été détournés et la directrice financière du CPAS, mise à pied par le CPAS après la découverte des faits, avait mis fin à ses jours.

Le rapport du groupe de travail présidé par Giuseppe Pagano évoque tout d’abord le fonctionnement du CPAS jusqu’aux malversations : le manque de contrôles croisés, l’absence d’audit interne et d’un manuel de procédure de contrôle interne.

Le document développe ensuite huit recommandations qui permettent un meilleur contrôle, et donc d’éviter d’éventuelles malversations.

La task force recommande par exemple « d’examiner l’opportunité, pour le CPAS, d’avoir recours aux services d’un certificateur extérieur privé en faisant certifier ses comptes annuels », explique Giuseppe Pagano.

Le groupe de travail propose en outre de sélectionner « au sein du personnel des auditeurs internes chargés du contrôle du respect strict des procédures, sous le contrôle des autorités politiques uniquement. Le directeur général peut également faire l’objet de contrôle par ces auditeurs internes. Un lien hiérarchique n’est donc pas envisageable ».

Autre proposition qui aurait pu permettre d’éviter le détournement d’argent au CPAS : le dédoublement systématique de toute la chaîne de comptabilisation et de contrôle. « Cela implique, en particulier, qu’aucun document comptable ne peut être du ressort exclusif d’une seule personne », peut-on encore lire dans le rapport.

Ce document doit devenir un document de référence pour le CPAS de Tournai.

Quant aux conclusions du volet judiciaire du détournement d’argent au CPAS tournaisien, elles n’ont toujours pas été révélées.

—-

Laurent Dupuis, publié le 
—-
—-
Cet article ne nous appartient pas. Tout droit réservé à DH.BE
Disponible sur le site DH.BE

About Antoine

Laisser un commentaire